1200 entete arlod

Localiser un défibrillateur

Edith
Edith

le 15/11/2018 à 15:36 Citer ce message

Bonjour

Il serait très bien de retrouver facilement dans la page d'accueil de votre site web, un lien pour géolocaliser le défibrillateur le plus proche; je suis très étonnée de cette absence.

Merci et excellent journée
fanny huissoud
fanny huissoud

le 11/01/2019 à 14:17 Citer ce message

bonjour, je suis tout a fai d'accord avec le dernier commentaire.
Je sort de ma formation AFGSU2 et j'ai moi même été confronté a un cas de malaise cardiaque lors d'un déménagement dans un lieu ou nous ne connaissions pas la localisation du DAE le plus proche. La je cherche ceux qui sont près des lieux ou je vais souvent et je met plus d'un quart d'heure, alors en situation d'urgence avec le stress...
Y a t il une application de téléphone ? pourriez vous mettre un truc pour rechercher le plus vite possible sur votre page d'accueil ? Merci
THOMAS-LAMOTTE Bruno
THOMAS-LAMOTTE Bruno

le 22/08/2019 à 09:49 Citer ce message

Bonjour,
Chacun son métier. Notre choix a été de recenser et localiser les défibrillateurs. (C'est déjà un énorme travail pour une association de bénévoles). Le relais va enfin dès 2020 pris en charge par les pouvoirs publics (base de données nationale du Ministère des Solidarités et de la Santé). Notre base de données est accessible par les services d'urgence. En cas d'arrêt cardiaque, faites le 15 ou le 17, c'est à eux de vous dire quel est le DAE accessible le plus proche.
A votre disposition si vous avez des remarques ou questions et désolé de vous répondre si tardivement.
Jérôme
Jérôme

le 12/09/2020 à 00:38 Citer ce message

Bonjour,
Pourquoi devoir systématiquement appeler pour localiser un DAE, car cela fait perdre un temps très précieux (que dire du 15 saturé avec la crise de la Covid-19, où l’on pouvait mourir car il était impossible de joindre rapidement les secours, à part peut-être le 18, qui n’a pas accès aux mêmes bases que le SAMU). Quant à Police Secours, il est très improbable que ce service dispose également d’une base complète.
Il est dommage qu’il existe autant de bases de données, toutes incomplètes (y compris la base officielle GeoDAE), tenues chacune dans leur coin par diverses associations ou services d’urgences rivaux (SAMU ou SDIS par exemple), et inaccessibles pour certaines (comme la vôtre) au grand public puisque les DAE sont prévus pour être utilisés par le grand public.
Pour sauver des vies, la priorité devrait être le partage de l’information plutôt que des rivalités entre services et/ou associations.

Répondre à ce message